Polaris ISO/CEI 25051

iso cei 25051

ISO/CEI 25051

Polaris satisfait aux exigences Qualité relatives aux progiciels de la norme internationale ISO/CEI 25051. Le progiciel de gestion de stock et d’encaissement Polaris est donc conforme aux exigences de la norme ISO/CEI 25051 relatives à la documentation de test, incluant le plan des tests, leur description et leurs résultats.

L’obtention de ce label donne par conséquent à l’utilisateur l’assurance que la mise en œuvre du progiciel répondra à ce qui été proposé et fourni.

Datadock référence Vega Stiac

base de donnees datadock

datadock

Vega Stiac est référencée dans Datadock, la base de données unique des organismes de formation. Cet outil entré en vigueur en 2017 a été créé par les 20 OPCA qui ont ainsi formalisé une liste commune de 21 indicateurs permettant de valider le respect par les organismes de formation de 6 critères de qualité fixés par un décret du 30 juin 2015. Le respect de ces obligations déclenchant le référencement Datadock est entré en vigueur le 01 juillet 2017.

Important. Les frais de formation de nos clients seront donc pris en charge en fonction des droits acquis et après validation par l’OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) correspondant.

Nous attirons l’attention des détaillants sur ce point car certains de nos concurrents sont susceptibles de ne pas être agréés : les frais de formation ne seront alors pas pris en charge ! Le budget de l’installation d’un nouveau logiciel augmentera en conséquence. Il en sera également de même lors de la formation d’un nouveau salarié ou pour tout complément ultérieur de formation.

Nous vous conseillons par conséquent de bien vous renseigner sur la labellisation de l’éditeur de logiciel et de conditionner votre choix d’une solution d’encaissement à la présence du prestataire dans la base de données Datadock.

Toutes les informations figurent sur le site Internet d’OPCALIM et celui directement consacré à DATADOCK.

Les 6 critères.

  • l’identification précise des objectifs de la formation et son adaptation au public formé
  • l’adaptation des dispositifs d’accueil, de suivi pédagogique et d’évaluation aux publics de stagiaires
  • l’adéquation des moyens pédagogiques, techniques et d’encadrement à l’offre de formation
  • la qualification professionnelle et la formation continue des personnes chargées des formations
  • les conditions d’information du public sur l’offre de formation, ses délais d’accès et les résultats obtenus
  • la prise en compte des appréciations rendues par les stagiaires

 

Certificat NF525 logiciel de caisse : Polaris version 6

certification logiciel nf525

logiciel caisse certifié

En cliquant sur le logo NF525 ci-contre, vous aurez accès sur le site Internet d’Infocert au certificat NF525 obtenu par VEGA STIAC ; la version 6 du logiciel de caisse Polaris est certifiée conformément aux règles de certification « NF Logiciel Gestion de l’Encaissement » et à la norme ISO/CEI 25051.

Ce certificat, renouvelable, est valable jusqu’au 15 mai 2018.

Conformité des logiciels de caisse : La Revue Fiduciaire en parle.

certification logiciel nf525

logiciel NF525

Excellent article de la Revue Fiduciaire, sérieux titre de presse papier et web destiné aux professionnels qui aborde le sujet de la certification des logiciels de caisse dans son article intitulé « Conformité des logiciels ou des systèmes de caisse« .

La Revue Fiduciaire se livre à l’exercice du résumé de l’article 88 de la Loi de Finances 2016 et de ses conséquences en abordant les conditions à respecter par les logiciels et les systèmes utilisés par tout assujetti à la TVA pour enregistrer les règlements des clients à compter de 2018. Sont détaillées les conditions pour sécuriser le système : inaltérabilité, sécurisation, conservation et archivage. Sont mentionnés les moyens de justification de la conformité : l’éditeur de logiciels de caisse devra détenir et fournir à ses clients un certificat NF525 délivré par un organisme accrédité comme Infocert ou une attestation (auto-certification, dont nous rappelons les dangers). L’article précise la différence entre une version majeure du logiciel de caisse et une version mineure : en effet, toute nouvelle version majeure doit être certifiée, un audit régulier assurant que le logiciel reste conforme au cahier des charges de la norme Afnor. Sont rappelées les sanctions pénales en cas de manquements à l’obligation de détenir un système de caisse certifié ainsi que les nouvelles procédures de contrôle de l’administration fiscale (notamment les interventions inopinées), les compétences accrues des agents, le déroulement de la procédure avec constat de la détention d’un certificat.

Important : en cas de contrôle inopiné, la simple présentation du certificat suffit à « rassurer » l’administration qui ne pourra pas enclencher une vérification plus poussée dans le cadre de cette procédure. En revanche, elle conserve la possibilité de renouveler régulièrement sa demande de certificat. Cela n’exclut toutefois pas les vérifications de comptabilité avec envoi préalable d’un avis de vérification.