Pour un diagnostic des performances du point de vente : le module analytique du logiciel.

L’Essentiel de la Maroquinerie, n°70, septembre 2016, page 41.

Un logiciel de gestion de point de vente accompagne l’ensemble du personnel, indépendamment du niveau hiérarchique, à tous les stades de l’activité, et ce, de façon permanente. Commandes, réceptions, transferts des marchandises, encaissement, programme de fidélité, plan de soldes, plan d’achat, gestion des objectifs de vente, visualisation des stocks en temps réel… toutes les phases sont informatiquement enregistrées, gérées, mises en mémoire, et offrent ainsi des possibilités exhaustives d’analyse des résultats en croisant toutes ces données. Pour simplifier la manipulation de ces chiffres, la plupart des logiciels intègre une bibliothèque d’analyses, déjà constituées. Le gestionnaire puise alors dans ce module selon ses besoins et lance les analyses jugées les plus pertinentes ; par exemple, le brouillard de caisse, l’édition du chiffre d’affaires, l’édition des modèles vendus, le poids des sous-familles, le top clients, les ventes géolocalisées, etc.

Approfondir le diagnostic avec le constructeur d’analyses.

Reconnaissons que la bibliothèque d’analyses fournies « de série » couvrira les usages les plus répandus, tant ceux concernant le diagnostic des ventes, que ceux relatifs au diagnostic du stock. Cependant, afin de contenter les gestionnaires férus de calculs très spécifiques, ou tout simplement les adeptes de la personnalisation détaillée, certaines solutions logicielles disposent d’un constructeur d’analyses. Cet outil pioche dans une banque d’éléments constitutifs pour élaborer d’autres analyses que celles livrées d’origine. Quelques exemples d’éléments à disposition : ventes trimestrielles / mensuelles / hebdomadaires / horaires, article, ville du magasin, code postal, collection, date d’achat, département du client, couleur du produit, marque, famille, rayon, saison, taille, thème, etc.

Exemple d’une analyse issue du constructeur : la comparaison du chiffre d’affaires sur une période précise de l’année en cours avec la période équivalente de l’année N-1 et/ou N-2. Par le jeu des filtres, le gestionnaire sélectionnera éventuellement des groupes de produits particuliers (rayon femme, uniquement les bottes, etc.).

La multiplicité des croisements est telle, qu’entreprendre la construction de certaines analyses friserait parfois l’absurde. Toutefois, dans certains cas très spécifiques, créer des analyses parfaitement adaptées grâce au constructeur, fournit un éclairage complémentaire et déclenche donc potentiellement des actions correctrices, le but du diagnostic des performances du point de vente.

Pas de module analytique sans représentation graphique.

La visualisation des données analytiques à l’aide de graphiques permet en un coup d’œil d’illustrer les chiffres les plus importants et de comprendre la tendance. Un logiciel de gestion de point de vente doit comporter cette fonctionnalité.

Nicolas SALIN – Responsable Marketing VEGA STIAC – www.vega-info.fr