Gestion informatisée des magasins et e-commerce : un rapprochement gagnant.

L’Essentiel de la Chaussure, n°157, septembre 2014, page 91.

Le lancement d’un site Internet e-commerce sert principalement un objectif : générer du chiffre d’affaires complémentaire grâce à un canal de distribution supplémentaire. L’enseigne part alors du principe que les clients Internet sont des clients qui ne seraient jamais passés en point de vente. En l’occurrence, le C.A. est généré sur le site.

Le début des années 2010 marque l’apparition d’une nouvelle vocation du site Internet pour répondre à une évolution du comportement d’achat des internautes. Les sites se parent de la fonctionnalité « Click and Collect », nommée également « Reserve and Collect » ou bien encore « E-Reservation ». Les clients potentiels surfent sur Internet et préparent ainsi leurs achats pour les finaliser en se déplaçant en magasin. La stratégie d’une enseigne opportuniste (et à l’écoute de ses clients) consistera donc à indiquer sur son site les disponibilités des articles en temps réel dans chacun de ses magasins et d’en proposer la réservation. Les bénéfices sont doubles : capter un client Internet bien entendu mais aussi dynamiser la fréquentation du point de vente dans lequel les e-clients viendront finaliser leurs achats (si la transaction n’a pas déjà été conclue sur le web) tout en complétant leur panier par des articles complémentaires directement sur la surface de vente.

Un seul logiciel pour gérer tous les canaux de vente.

Le point de liaison des magasins physiques et du magasin Internet : le logiciel de gestion des stocks. L’outil informatique intégré doit pouvoir gérer simultanément tous les canaux de vente : une vente sur le site défalque automatiquement une pièce du stock en entrepôt ou en point de vente afin d’éviter de proposer des articles en rupture et de prévenir le mécontentement de ses clients ; le nombre de pièces et les articles on-line sont donc toujours disponibles. Dès lors qu’ils ne le sont plus, soit une mention affiche que les articles se trouvent en rupture de stock, soit ils disparaissent purement et simplement du catalogue Internet. L’actualisation en temps réel est donc fortement souhaitable. Le logiciel doit pour cela intégrer la gestion d’un tunnel de vente appelé « pont internet » pour permettre les échanges de flux instantanés. Un article commandé sur Internet sera retiré du stock du magasin ou de l’entrepôt informatiquement et le logiciel enverra une alerte au gestionnaire pour procéder à l’expédition. De même, un article vendu en magasin restera en vente sur le site tant que son stock sera supérieur ou égal à une pièce.

OUBLIEZ les solutions informatiques se contentant d’exporter des fichiers vers une application tierce : cette procédure ralentit la mise à jour des données affichées sur le site ; cela n’a pas de caractère de gravité quand les ventes sont faibles, espacées dans le temps, mais quand la cadence s’accélère, les problèmes de rupture apparaissent et il faut ensuite dédommager les clients ; en terme d’image, le résultat est catastrophique.

Une solution logicielle globale est pourvue de la fonctionnalité de réservation en magasin « Click and Collect » (au choix du client parmi ceux détenteurs du produit). Un article réservé sur Internet sera retiré du stock par le gestionnaire pour mise à disposition au client réservataire lors de son passage en point de vente selon une durée à définir allant de quelques heures à quelques jours.

CHOISISSEZ également votre prestataire en fonction de ce critère ; il serait dommage de se priver d’un stimulateur de vente aussi puissant que la « E-Reservation ».

Nicolas SALIN – Responsable Marketing VEGA STIAC – www.vega-info.fr